Lux in Tenebris - Amy Mackenzie



Une bibliothèque, un cube mystérieux, une aventure hors du commun

Résumé : Enfant, on apprend la différence entre réalité et fiction, histoire et légende, vérité et mythe. Mais si tout ceci n’était qu’une question de croyance ? Imaginez un étudiant tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Nommez-le gardien d’un étrange cube en bois. Demandez-lui de passer une série d’épreuves improbables. Et espérez qu’il ne foire pas tout. Mon nom est Ryder Pearce. Et croyez-le ou non, ceci est mon histoire.

Avis : Un grand merci à Amy Mackenzie de m’avoir fait confiance en acceptant que je chronique son roman. Je suis sortie de ma zone de confort et j’ai vraiment apprécié ma lecture.

Ryder est un étudiant lambda qui travaille dans la bibliothèque de son université avec un patron antipathique vivant au milieu de bibelots antiques. Un jour un groupe d’homme dirigé par le sosie d’Audrey Hepburn attaque ce lieu de paix et c’est ici que commence l’aventure de notre héros et ses amis.

L’auteur ne tourne pas autour du pot et entre dans le vif de l’action dès les premières pages. J’avoue avoir été perdue quelques fois et je me demandais vraiment où elle voulait en venir mais plus j’avançais dans ma lecture et plus les éléments se mettaient en place. L’histoire est prenante, voire haletante. Comment ces quatre jeunes gens vont s’y prendre pour résoudre les épreuves imposées par des personnages haut en couleurs au niveau de leur personnalité mais aussi surprenants par leur physique.

Pour ma part j’ai trouvé qu’il y avait une sorte de mise en abyme de l’histoire. En effet l’histoire principale inimaginable est elle-même composée d’histoires les plus surprenantes les unes que les autres. La trame principale est simple car il s’agit d’une quête afin de trouver la solution pour ouvrir un cube en bois. Pour ça il faut réussir des épreuves. De ce fil conducteur découle d’autres histoires qui nous amènent petit à petit à l’origine du monde.

Les personnages sont attachants et le fait qu’ils aient chacun leur part de narration permet de voir les mêmes faits d’un point de vue différents mais aussi de pouvoir s’identifier plus à l’un qu’à l’autre. Je me suis assez reconnue dans le personnage de Ryder qui est une personne solitaire, travailleur et bien sûr fana de littérature.

Ryder vient d’une famille atypique. Ses parents étaient des voyageurs qui avaient du mal à se poser pendant plusieurs années. Son parrain est un prêtre. Il est tête en l’air, toujours en retard et avec une logique loufoque. Sa meilleure amie, Madison, est l’exact opposé. Elle ne supporte pas être en retard et elle arrive toujours à trouver un raisonnement clair aux idées de son ami. Les deux autres personnages accompagnant Ryder dans son aventure sont la correspondante farfelue et le frère de Maddy.

Tout au long des chapitres on retrouve des références mythologiques et issues des différentes religions. Ces détails apportent un cachet en plus à l’histoire. Nous ne sommes pas dans une aventure toute simple avec des résolutions d’énigmes. Il y a un vrai travail de fond et les références légendaires s’intègrent parfaitement. On se rend compte que les mythologies ou les religions ont toutes une même base commune qui est la transmission orale d’une histoire qui se déforme au fil des siècles.

Ce roman met vraiment en lumière les connaissances et l’imagination de l’auteur. Une fois dans l’histoire le roman se lit d’une traite. Avec le travail je n’ai pas pu le lire aussi rapidement que je le souhaitais et j’en étais frustrée. Je vous conseille de le commencer quand vous êtes en vacances. C’est un roman parfait qui se situe entre mythe et réalité.

Lecturement vôtre

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

C'est pas grave si c'est raccommodé - Céline Fuentès

La Hussarde Verte - Julien Noël